Ma tante décède en couche à cause du manque de centre de santé dans mon le village

Perpétue vivait dans le village à 15 kilomètres de Yamoussoukro , la capitale politique ivoirienne. Mère de 4 enfants, ma chère tante était à nouveau en grossesse car n’ayant pas grande idée de la notion de planification familiale il lui était difficile de prévoir les naissances. Le village n’avait pas de centre de santé et Perpétue, n’ayant pas suffisamment moyen n’a pas pu se rendre en ville pour les différentes consultation prénatales. Le mari quant à lui était agriculteur qui ne s’occupait de sa famille qu’avec l’argent de ses récoltes or on sait qu’en Afrique, en zone rurale , la récolte ne se fait que par période. Par conséquent, il était dans l’incapacité de subvenir aux besoins médicaux de sa femme ,les récoltes étant loin d’arriver. Perpétue, avait à peine fait des visites prénatales et se retrouve à terme sans le savoir. Au début des la contraction, les voisins ont couru appeler la vieille matrone du village. La matrone a essayé pendant plusieurs heures sans pouvoir faire accoucher la bonne au coeur en or. Vu son impuissance, les villageois décidèrent de l’amener à l’hôpital de la ville en l’absence de son mari qui était au champ. Une fois dans le taxi pour la ville, la des enfants réussit à accoucher mais à leur grande surprise, elle attendait des jumeaux. Après la sortie du premier bébé, elle commença à perdre du sang et jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’hôpital, elle ne respirait plus . les médecins n’ont pas pu sauver ni elle ni le deuxième bébé. Elle avait perdu trop de sang. Les heures qui ont suivies, c’est le bébé survivant qui décède à son tour. Ce du un drame .

Si avoir un bébé est un bonheur, voir nos mamans concevoir des enfants de manière volontaire dans les bonnes conditions devrait être la tâche de tous. Créer les hôpitaux dans les villages, faciliter l’accès au méthodes de planification familiale, former de plus en plus d’agents de santé, donner les bonnes informations et assurer l’autonomisation de la femme son des défis a relever pour rendre ce bonheur complet.

https://news.abidjan.net/h/629494.htmlles pays ayant les plus grands taux de mortalités maternelles et infantiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *